Thursday, August 21, 2008

Idéaux et débats: suite

Préambule
M. C, mon nom est Andrés Restrepo et je ne me cache pas derrière l’anonymat lorsqu’il vient le temps d’endosser l’expression de mes opinions.

À votre plus grand désarroi, j’ai le malheur de vous annoncer que les opinions exposées dans mon dernier billet vont au-delà de la simple envolée lyrique!

Petit cours d'histoire
Depuis l’aube de la raison, à défaut d’établir des faits ont pose des hypothèses, pour votre culture personnelle sachez que cet exercice de l’esprit consiste à émettre une proposition ou une explication (ex : les policiers tuent - accidentellement ou pas - des citoyens dans une pays où la peine de mort n'est pas en vigueur par incompétence ou manque de préparation) que l'on se contente d'énoncer sans prendre position sur sa véracité.

Mes hypothèses et celles des médias n’ont donc aucune véracité par définition (la véracité des ces hypothèses sera établie à la fin de l'enquête de déontologie en cours où on saura si les policiers ont oui ou non bien fait leur travail). La valeur intrinsèque des nos hypothèses - que vous accusez à tort de vouloir fomenter la haine envers la police - est d'explorer les explications possibles d’un incident malencontreux.
Mon billet dénonçait l’attitude qui consiste à émettre des hypothèses très probablement fausses sur le déroulement précis des évènements du 9 août pour étayer ses dires et sa façon de penser, accompagnés de préjugés négatifs envers la police et le SPVM en son ensemble.

Acharnement futile
Vous acharner à nous expliquer cette partie de la définition est un exercice inutile et puéril tant il réconforte votre vanité intellectuelle donc de grâce: arrêtez d'être aussi borné et vaniteux.

M.C, vous vous portez tellement à la défense des policiers que c’est à ce demander si vous n’êtes pas à la solde de leur département de relations publiques, si vous n’en étiez pas un sheriff dans une vie passé ou si vous ne fantasmez pas à tous les soir d’en être un dans celle-ci (ça aussi c’est des hypothèses, pour la définition voir 3ième paragraphe)!

Au-delà de votre style littéraire rococo à souhait, vous semblez également exceller dans l'art de la calomnie; sinon comment expliquer le plaisir malsain que vous prenez à déterrer le passé criminel du grand frère; qu'apprendrons nous lors de vos prochains billets que son père travaille au noir, que sa mère conduit avec un 48h!

Le regard perçant des aigles
En voyant que l'intention de votre billet n'était point de chercher à comprendre les circonstances entourant la mort du jeune Villanueva mais plutôt de faire le procès de sa famille et prendre la défense des policiers contre vents et marrées (comme si leur puissants avocats allaient avoir besoin de votre aide...), je me suis fait un devoir dans cette tribune de montrer l’autre coté de la médaille; le coté sale et imparfait d’un monde où les faibles subissent trop souvent l’injustice des forts, un monde que la vie vous à épargné de voir ou que vous refuser tout simplement de voir du haut de votre tour d’ivoire…

Nuances
Je ne hais pas la police; mais si selon vos standards porter un regard critique sur leur travail l'est et bien condamnez moi, je suis coupable dans votre tribunal. Aussi, je crois profondément que tous les policiers ne sont pas des assassins psychopathes bien que je suis aussi convaincu que la plus part d'entres eux on surement déjà côtoyé des collègues ayant fais preuve d'incompétence. De la même manière, je sois convaincu que tous les jeunes membres des communautés ethniques ne sont pas tous des délinquants ou des criminels même si la plupart d'entre eux on déjà côtoyé ou côtoient des "racailles". Je crois aussi que les humains sont faillibles et que persister à ne pas apprendre de nos erreurs est diabolique.

Clairvoyance
Vous m’accusez de ne pas vous comprendre… au contraire, je vous comprends tellement que je vous lis entre les lignes et voici ce que je lis: le but désavoué de votre fameux billet est d’aménager un terreau fertile aux idéologies de droite au Québec.

5 comments:

Pascal said...

Oh mon Dieu ! "un terreau fertile aux idéologies (sic!) de droite", c'est terrible ! La droite, comment est-ce possible ?

Écoute mon grand, la gauche, la droite, le centre... ça s'appelle la DÉMOCRATIE, si tu as quelque chose contre ça, fait donc ta petite révolution, puis on en reparlera. En attendant, sous-entendre que la "droite" n'a pas ça place ici, c'est une forme de fascisme.

D'ailleurs, lorsque je te lis, je vois de l'extrémisme, du jugement hâtif et irréfléchis. On pourrait comprendre s'il s'agissait d'un ado en crise existentielle, mais venant d'un adulte, ça se pose là.

Bref, en attendant le "Grand Soir" et que vous ayez la jouissance, enfin, d'enfermer et de déporter ceux qui "osent" avoir des "idéologies" (re-sic!) de droite, il faudra nous endurer.

Christophe said...

Merci Pascal, tu me fais gagner un temps précieux, pendant les vacances que je passe en haut de cette "tour d'ivoire" qui m'empêche depuis tant d'années de voir la réalité en face !!! Tu m'ôtes les mots de la bouche. Rendu là, c'est apprendre à un aveugle comment s'y prendre pour voir, c'est dire à quel point ce débat est stérile.

Andres Restrepo said...

Pascal avant d'employer des grands mots d'ADULTE comme DÉMOCRATIE , FASCISME , EXTRÉMISME,
etc. tu devrais consulter un dictionnaire, sérieux...

Merci pour la leçon de maturité; je tacherais de m'en souvenir lors de ma prochaine crise existentielle.

Soir, Grand Soir, Jouissance du Grand Soir du Soir de la Grande déportation... est-tu familier avec la psychanalyse et concept de projection?

Christophe, je suis désolé de te faire prendre ton temps stérile, je tacherais de moins t'importuner à l'avenir et passer directement par ton porte-parole si jamais je décide de joindre ta secte afin de recouvrer ma vue.

Pascal said...

@ Andrès
Relis donc un peu ton texte avant de répondre ! Tu n'aurais pas accepté ce genre de propos s'ils étaient venu d'un gars de droite, alors pourquoi devrais-je les accepter ?

C'est amusant de constater qu'à partir du moment où une opinion est différente de la tienne, cela devient tout de suite condamnable. L'allusion au "terreau fertile" est particulièrement éloquente et démontre ta grande fermeture d'esprit.

Oui, il y a de la graine de fasciste dans ton discours. Mais tu ne sembles même pas le remarquer!

Et oui Andrès, des gens qui pensent différemment que toi, ça existe et c'est loin d'être une secte. À toi d'ouvrir le dictionnaire et d'aller voir des termes comme débat, démocratie, pluralisme.

Andres Restrepo said...

On n'en veut pas de Front National au Québec et nous veillerons au grain pour que ce type de pensée ne prolifère pas ici sous aucune forme.

Pascal quand allez vous finir par comprendre qu'est-ce que le fascisme et arrêter de me calomnier avec ça, je commence vraiment à être vexé!

Il y des opinions, des convictions et de la répartie dans mon discours: on appelle ça de la rhétorique, un autre mot que je vous invite fortement à redécouvrir dans un bon dictionnaire près de chez vous...

Les gens qui ne pensent pas comme moi ont même une tribune sur mon blogue. La preuve, depuis l'ouverture de ce forum j'ai publié tous vos commentaires dans leur intégralité.

La démocratie: c'est aussi faire valoir son point et je trouve que le votre peine à faire le poids.